21 janv. 2018

Mes notes sur L’Elégance des Veuves, de Alice Ferney, aux éditions Acte Sud.


Encore une fois, j’utilise ce format pour vous parler d’un livre court : cent cinquante pages, une heure et demie de lecture. Cent cinquante pages de la vie d’une famille, et surtout de ses femmes. Une heure et demie pour être saisie par l’élégance, non des personnages, mais bien du style. S’il est une chose que je retiendrai de cet ouvrage, c’est la plume de son auteur. Elle nous entraîne à travers la maternité de trois femmes liées par le sang mais surtout par le cœur en nous narrant leurs histoires de manière très factuelle... mais une telle poésie se dégage de son texte que j’en ai été profondément saisie, presque jusqu’aux larmes. 

12 janv. 2018

Chronique : Gallica t1, Le Louvetier

Gallica, t1
Le Louvetier
Henri Loevenbruck


Editions Bragelonne
350 pages


L’histoire :

Dans un monde ressemblant fortement à notre France médiévale, Bohem est fils de louvetier. Profession noble puisqu’elle débarrasse les hommes de ces créatures craintes : les Brumes. Vouivres, Loups et autres Chimères sont réputés pour leur férocité et primes, honneur et gloire attendent ceux qui les exterminent. Mais un soir d’été, le garçon sauve l’une d’elles des flammes de la Saint-Jean, s’attirant l’opprobre du village. Quatre ans plus tard, des soldats viennent à sa recherche, brûlant et pillant les lieux qui l’ont vu grandir et tuant sa famille. Commence pour le jeune homme une fuite dans tout le pays, une poursuite acharnée où ennemis et alliés se confrontent tandis qu’un conflit politique prend de l’ampleur.

29 nov. 2017

Christmas is coming !

L’hiver s’est installé, et avec le froid, l’humidité, la nuit à l’heure du goûter, vient ce délicieux frisson chaque fois qu’on y pense.... Noël approche à grand pas !
Noël, la magie, la neige, la chaleur d’un foyer, la famille enfin au complet, les repas à s’en faire exploser le ventre. Et sous le sapin, soigneusement alignés dans leurs papiers brillants, les paquets font briller les yeux des enfants.
Et là nous vient une pensée bien moins agréable... qu’offrir ? Ouvrir ses cadeaux, c’est bien, mais ne pas passer le 23 décembre dans les files d’attente des magasins, c’est mieux ! Voici ma petite sélection – livresque – en fonction des centres d’intérêt de vos proches !



7 nov. 2017

Mes notes sur Les Traqueurs d'Antoine Bombrun, publié par L'Attelage.



Un roman très particulier que j’ai – comme le Livre du Destin – découvert sur l’Attelage, et – comme le Livre du Destin – dévoré. Pourtant les histoires de nécromancien et autres esprits maléfiques, même en fantasy ça n’a jamais été mon truc. Ici, la force du récit est sans hésitation le style de son auteur et le choix de narration posé : 380 pages entièrement à la deuxième personne du singulier. Oui, oui, « tu ». Sa propre histoire est racontée au personnage principal, ce qui donne un aspect jeu de rôle et un point de vue très immersif au texte. Autrement dit, on plonge directement dans un univers sombre, on se faufile dans les pensées d’un porteur de malédiction dans une quête de vengeance, et on avance en tâtonnant jusqu’à un dénouement particulièrement bien mené. Malgré un petit manque de combativité de certains personnages, la baston est au rendez-vous, la surprise aussi et surtout les descriptions un peu gores.