15 sept. 2017

Playlist 1 : Rainy September




Aujourd’hui, il pleut chez moi. Je ne sais pas pour vous, mais la pluie en septembre m’enchante et me désole tout en même temps.
Je m’émerveille devant l’eau qui apporte la vie, renouvelle la terre et les plantes, l’eau qui fait enfin retomber la chaleur et la pression écrasante du temps orageux de la fin d’été. Le bruit de la pluie contre les carreaux est une mélodie douce à mon oreille, moi qui n’ai jamais eu peur de l’orage. Et l’enchantement de cette musique est rapidement suivi par l’odeur d’herbe mouillée qui s’élève de la terre une fois l’averse terminée. On se sent au chaud chez soi, l’automne approche.
Mais la pluie sur le goudron a aussi une forte odeur de rentrée et de train-train quotidien.
Après l’excitation des vacances au soleil, il faut replonger de la grisaille de la ville, dire adieu au maillot de bain, aux amis et à la chaleur, pour enfiler pull et écharpe et s’enfermer dans un bureau.
L’heure de la rentrée a sonné sur le web, et je ne m’engage pas ici à poster des articles et des vidéos de manière régulière... mais au moins à essayer !
Et en attendant de prochains articles livresques, je vous laisse mes cinq chansons de ce jour de pluie, pour ensoleiller vos oreilles !

12 sept. 2017

Chronique : Eléna Mar


Eléna Mar
Lydie Lefèvre


Auto éditée
Format numérique (PDF) 276p


L’histoire :


Eléna Mar est une femme qui a tout pour être épanouie : un emploi stable, un mari, deux enfants qu’elle adore... Pourtant, en pleine crise de la quarantaine, elle décide de tout laisser tomber. Elle se sépare de son époux, prend un chat et fête le Réveillon en buvant avec de charmants jeunes hommes, sous le regard critique de sa meilleure amie.


27 juin 2017

Mes notes sur La Grande Villa de Laurence Vilaine, publié chez Gaïa Editions.

C’est un livre très court, que j’ai lu en moins d’une heure et demie, et dont l’écriture se veut poétique. Certains passages le sont en effet, principalement par les descriptions, mais l’ensemble ne donne pas assez de rythme au texte, qui est de ce fait assez lassant.
On y suit un personnage qu’on découvre être féminin grâce à un accord de participe passé, qui se rend pour la première fois depuis la mort de son père dans la maison de son enfance. Le gros point faible de ce livre est selon moi qu’il manque d’enjeu : l’écriture est comme je le disais lassante, et l’histoire n’est pas compréhensible par elle-même : j’ai dû lire le synopsis en quatrième de couverture pour comprendre ce que je lisais.





8 juin 2017

Chronique : Fangirl

Fangirl
Rainbow Rowell




Editions Castelmore
Traduction de Cédric Degottex
508 p


L’histoire :


Cath vient d’avoir 18 ans et son diplôme de fin de lycée : s’ouvre à elle le monde merveilleux de l’université ! Mais elle se retrouve projetée dans cet univers seule, puisque sa sœur jumelle Wren décide de prendre une autre colocataire. Pour la première fois, Cath doit affronter la vie en solo. Ne lui reste que sa passion pour Simon Snow, une série de romans bestsellers, dont elle est considérée par des millions de gens comme la plus grande fan. En effet, elle est l’auteur de la fanfiction la plus lue autour de l’histoire de son héros, fanfiction qui est considérée aussi légitime que le huitième tome, prévu à paraître au printemps.
Son défi : s’ouvrir à la vie et finir son récit !