11 mars 2018

Mon premier Festival de Cannes

J'ai l'immense chance d'avoir un job que j'adore, dans lequel je travaille sur des projets passionnants et qui m'offre des opportunités hors du commun. Et la semaine dernière, mon boulot m'a envoyée quatre jours sur la Croisette, pour le festival international du jeu à Cannes. Car en édition, on peut faire du jeu de société aussi bien que du livre !

Je suis donc partie au sein d'une petite équipe de quatre personnes toutes fort sympathiques, avec qui nous avons passé de très bons moments, entre le jeudi 22 et le dimanche 25 février 2018.

Et oui, j'ai eu droit à ma petite montée des marches, et non ce ne sont pas celles de la photo à droite. Dézo. 

17 févr. 2018

Mon avis sur The Greatest Showman

Après avoir vu passer une bande annonce ou deux sur Youtube, aperçu au casting un Hugh Jackman plus en voix que jamais et un Zac Efron grandi, j'ai traîné une amie jusqu'au cinéma le plus proche pour une séance de fin de soirée.

Pendant un week end, j'ai lutté pour ne pas retourner le voir.
J'ai téléchargé toutes les musiques du film sur mon portable pour les écouter en boucle, je suis allé le voir deux fois au cinéma, compte fermement l'acheter en DVD et l'ai placé loin devant La la land dans mon top de musicals cinématographiques.

Avertissement : il faut aimer la comédie musicale. Sinon, passez votre chemin !


Mais si comme moi, Broadway est sur votre bucket list, vous rêvez d'un monde où on pourrait réparer des voitures en dansant et faire du basket en chantant, sortir de sa voiture en plein embouteillage pour entraîner tous les passants dans une chorégraphie endiablée, ce film est indispensable à votre survie !

21 janv. 2018

Mes notes sur L’Elégance des Veuves, de Alice Ferney, aux éditions Acte Sud.


Encore une fois, j’utilise ce format pour vous parler d’un livre court : cent cinquante pages, une heure et demie de lecture. Cent cinquante pages de la vie d’une famille, et surtout de ses femmes. Une heure et demie pour être saisie par l’élégance, non des personnages, mais bien du style. S’il est une chose que je retiendrai de cet ouvrage, c’est la plume de son auteur. Elle nous entraîne à travers la maternité de trois femmes liées par le sang mais surtout par le cœur en nous narrant leurs histoires de manière très factuelle... mais une telle poésie se dégage de son texte que j’en ai été profondément saisie, presque jusqu’aux larmes. 

12 janv. 2018

Chronique : Gallica t1, Le Louvetier

Gallica, t1
Le Louvetier
Henri Loevenbruck


Editions Bragelonne
350 pages


L’histoire :

Dans un monde ressemblant fortement à notre France médiévale, Bohem est fils de louvetier. Profession noble puisqu’elle débarrasse les hommes de ces créatures craintes : les Brumes. Vouivres, Loups et autres Chimères sont réputés pour leur férocité et primes, honneur et gloire attendent ceux qui les exterminent. Mais un soir d’été, le garçon sauve l’une d’elles des flammes de la Saint-Jean, s’attirant l’opprobre du village. Quatre ans plus tard, des soldats viennent à sa recherche, brûlant et pillant les lieux qui l’ont vu grandir et tuant sa famille. Commence pour le jeune homme une fuite dans tout le pays, une poursuite acharnée où ennemis et alliés se confrontent tandis qu’un conflit politique prend de l’ampleur.