7 nov. 2017

Mes notes sur Les Traqueurs d'Antoine Bombrun, publié par L'Attelage.



Un roman très particulier que j’ai – comme le Livre du Destin – découvert sur l’Attelage, et – comme le Livre du Destin – dévoré. Pourtant les histoires de nécromancien et autres esprits maléfiques, même en fantasy ça n’a jamais été mon truc. Ici, la force du récit est sans hésitation le style de son auteur et le choix de narration posé : 380 pages entièrement à la deuxième personne du singulier. Oui, oui, « tu ». Sa propre histoire est racontée au personnage principal, ce qui donne un aspect jeu de rôle et un point de vue très immersif au texte. Autrement dit, on plonge directement dans un univers sombre, on se faufile dans les pensées d’un porteur de malédiction dans une quête de vengeance, et on avance en tâtonnant jusqu’à un dénouement particulièrement bien mené. Malgré un petit manque de combativité de certains personnages, la baston est au rendez-vous, la surprise aussi et surtout les descriptions un peu gores.



16 oct. 2017

Chronique : Le Livre du Destin

Le Livre du Destin
T1 Les Prétendants
Marion Roudaut
L’Attelage
955 p


L’histoire :


Morgane est bretonne, lycéenne, en voyage scolaire. Après avoir entendu une voix étrange dans sa tête, qui lui dit être Merlin l’enchanteur, elle se retrouve propulsée via Stonehenge dans un monde étrange, peuplé d’Elfes, de Centaures, de Nains et autres Dryades... où les humains aux oreilles rondes sont des créatures légendaires et imaginaires ! Sans trop savoir comment, elle se voit mêlée à une quête impliquant un dragon et des licornes et dont le but est d’équilibrer le Bien et le Mal.


15 sept. 2017

Playlist 1 : Rainy September




Aujourd’hui, il pleut chez moi. Je ne sais pas pour vous, mais la pluie en septembre m’enchante et me désole tout en même temps.
Je m’émerveille devant l’eau qui apporte la vie, renouvelle la terre et les plantes, l’eau qui fait enfin retomber la chaleur et la pression écrasante du temps orageux de la fin d’été. Le bruit de la pluie contre les carreaux est une mélodie douce à mon oreille, moi qui n’ai jamais eu peur de l’orage. Et l’enchantement de cette musique est rapidement suivi par l’odeur d’herbe mouillée qui s’élève de la terre une fois l’averse terminée. On se sent au chaud chez soi, l’automne approche.
Mais la pluie sur le goudron a aussi une forte odeur de rentrée et de train-train quotidien.
Après l’excitation des vacances au soleil, il faut replonger de la grisaille de la ville, dire adieu au maillot de bain, aux amis et à la chaleur, pour enfiler pull et écharpe et s’enfermer dans un bureau.
L’heure de la rentrée a sonné sur le web, et je ne m’engage pas ici à poster des articles et des vidéos de manière régulière... mais au moins à essayer !
Et en attendant de prochains articles livresques, je vous laisse mes cinq chansons de ce jour de pluie, pour ensoleiller vos oreilles !

12 sept. 2017

Chronique : Eléna Mar


Eléna Mar
Lydie Lefèvre


Auto éditée
Format numérique (PDF) 276p


L’histoire :


Eléna Mar est une femme qui a tout pour être épanouie : un emploi stable, un mari, deux enfants qu’elle adore... Pourtant, en pleine crise de la quarantaine, elle décide de tout laisser tomber. Elle se sépare de son époux, prend un chat et fête le Réveillon en buvant avec de charmants jeunes hommes, sous le regard critique de sa meilleure amie.